RouenForum.com, le forum de toute l'agglo rouennaise!


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Pour avoir accès à tous les sujets, votre inscription est nécessaire, cliquez ICI


Partagez | 
 

 Affaire Clearstream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FredHook
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4779
Age : 58
Ville : Sotteville lès Rouen (76) France
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Affaire Clearstream   Ven 21 Sep - 14:12

La caution imposée à Villepin réduite dans l'affaire Clearstream

PARIS - La chambre de l'instruction de Paris a réduit de 200.000 à 50.000 euros la caution imposée à Dominique de Villepin après sa mise en examen dans l'affaire Clearstream, apprend-on de source judiciaire.

Les trois magistrats ont en revanche maintenu l'interdiction faite à l'ancien Premier ministre de rencontrer les autres protagonistes de l'affaire, dont l'ex-président Jacques Chirac.

La chambre de l'instruction n'a pas entièrement suivi le parquet général, qui avait requis à l'audience, la semaine dernière, l'annulation totale de la caution, ainsi que le maintien des autres dispositions du contrôle judiciaire.

Dominique de Villepin avait jugé la caution, fixée par les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons, "vexatoire". Il a été mis en examen le 27 juillet dernier pour "complicité de dénonciation calomnieuse, recel de vol, recel d'abus de confiance et complicité d'usage de faux".

Il est soupçonné d'avoir suscité la remise en 2004 à un juge anti-corruption, Renaud Van Ruymbeke, de fausses listes de comptes bancaires de la société financière luxembourgeoise Clearstream, qui semblaient compromettre, parmi plusieurs centaines de personnalités, Nicolas Sarkozy.

Par ailleurs, Dominique de Villepin a écrit à Nicolas Sarkozy pour protester contre ses propos tenus jeudi soir sur l'affaire Clearstream et sa décision de maintenir sa plainte en disant avoir été "sali" par le scandale.

Dans sa lettre, transmise à Reuters, il explique qu'il voit la constitution de partie civile du chef de l'Etat comme une "bizarrerie juridique", soulignant que celui-ci préside statutairement le Conseil supérieur de la magistrature.

"QU'IL S'EXPLIQUE DEVANT LA JUSTICE"

"Je veux insister dans ce contexte sur la nécessité d'une très grande vigilance pour éviter toute confusion entre vos prérogatives présidentielles aujourd'hui et ministérielles hier et votre statut de partie civile", écrit l'ex-Premier ministre.

"Je ne suis pas sûr que vos déclarations d'hier aient permis de sortir de cette confusion, pour moi d'autant plus dommageable que d'aucuns s'évertuent depuis trois ans à pointer le doigt vers Jacques Chirac et moi-même", ajoute-t-il.

Dominique de Villepin remarque que le chef de l'Etat s'est estimé "sali" par l'affaire, expliquant qu'il lui avait fallu démontrer à la justice qu'il ne possédait pas un compte bancaire occulte comme le laissaient penser les faux listings Clearstream remis au juge Renaud Van Ruymbeke en 2004.

"Il a fallu que je démontre à la justice de mon pays que je n'avais pas de compte", a dit Nicolas Sarkozy. En fait, le juge Van Ruymbeke a procédé aux vérifications sans interroger Nicolas Sarkozy, ni le solliciter.

Notant le caractère inexact de cette affirmation, l'ancien Premier ministre ajoute :

"Que je sache, les commissions rogatoires lancées par le juge Van Ruymbeke correspondent à un travail de vérification confidentiel pour lequel vous n'avez à aucun moment été sollicité. Mais peut-être que tous les éléments ne figurent pas au dossier des juges d'Huy et Pons et dans ce cas, je suis certain que vous ne manquerez pas de leur faire parvenir".

Nicolas Sarkozy, interrogé jeudi soir à la télévision, a exclu tout retrait de la procédure et balayé d'un revers de main les déclarations de son ancien rival. "Le président de la République, il est pas au-dessus des lois, il est pas en dessous non plus (...) je ne sais pas ce que dit M. Villepin, qu'il s'explique devant la justice", a-t-il lancé.
Revenir en haut Aller en bas
http://fredhook.free.fr/
FredHook
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4779
Age : 58
Ville : Sotteville lès Rouen (76) France
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Affaire Clearstream   Jeu 11 Oct - 18:13

Villepin se pose en victime du dossier Clearstream

PARIS - L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin, à nouveau entendu dans l'affaire Clearstream, s'en prend à Nicolas Sarkozy, au procureur général de Paris, et suggère une implication de Jean-Pierre Raffarin et Jacques Chirac dans les manoeuvres qui lui sont reprochées.

A son arrivée au pôle financier du tribunal de Paris en milieu de matinée, il a dit aux journalistes son intention d'expliquer aux magistrats qu'il n'avait commis aucune faute dans cette affaire, tout en y impliquant pour la première fois l'ex-président Jacques Chirac.

"J'expliquerai lors de cette audition que dès lors que cette affaire a eu des développements médiatiques, la réponse qui a été celle du gouvernement et de la présidence de la République a été la meilleure réponse possible", a-t-il dit.

"Je crois que la réaction, la réponse de l'Etat, a été irréprochable, c'est ce que je vais expliquer aux magistrats", a-t-il ajouté.

L'audition se poursuivait en début de soirée.

Dans une note envoyée aux magistrats mercredi et publiée sur le site internet du Nouvel observateur, Dominique de Villepin répète que, selon lui, l'affaire a été utilisée contre lui par Nicolas Sarkozy.

"Quand on désigne du doigt un faux coupable et qu'on se désigne soi-même comme une victime politique, on enclenche, dans un pays comme le nôtre, une véritable chasse à l'homme où tous les moyens sont bons", écrit-il.

Il explique aussi qu'à ses yeux, l'actuel procureur général de Paris Laurent Le Mesle, conseiller à l'Elysée au moment des faits, est en position de conflit d'intérêt, puisqu'il contribue à traiter judiciairement un dossier dont il aurait été un des acteurs, par ses conseils.

Ce point pourrait servir d'argument à Dominique de Villepin pour soutenir ultérieurement l'annulation de la procédure.

CHIRAC IMPLIQUÉ ?

Entendu d'abord comme témoin en décembre 2006, l'ancien chef du gouvernement a été mis en examen le 27 juillet par les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons pour "complicité de dénonciation calomnieuse, recel de vol, recel d'abus de confiance et complicité d'usage de faux".

Il est soupçonné d'avoir suscité la remise en 2004 à un juge anti-corruption, Renaud Van Ruymbeke, de fausses listes de comptes bancaires de Clearstream, qui semblaient compromettre, parmi plusieurs centaines de personnalités, Nicolas Sarkozy.

Entendu une première fois en tant que suspect le 13 septembre, Dominique de Villepin avait clamé son innocence, estimant que l'affaire des faux listings s'expliquait par des rivalités industrielles internes à EADS.

Pour la première fois, dans sa note envoyée aux juges, il suggère aussi une implication de Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre, et de Jacques Chirac dans les démarches d'enquête concernant les listings qui lui sont reprochées.

Il a expliqué mercredi avoir informé ces deux personnes lorsque, étant ministre de l'Intérieur, il a demandé à la DST en juillet 2004 d'enquêter sur les listings.

"J'ai rendu compte et au Premier ministre et au président de la République de l'évolution des vérifications administratives qui étaient engagées", a-t-il dit mercredi lors de l'émission "Questions d'info", sur France Info et LCP.

Si cette affirmation s'avérait, le rôle des deux hommes serait sujet à caution. Alors que la DST a conclu que les listings étaient faux, le juge Van Ruymbeke n'en a pas été informé et a dû attendre fin 2005 pour parvenir aux mêmes conclusions après enquête sur Nicolas Sarkozy.

Jean-Pierre Raffarin, entendu comme témoin l'année dernière par les juges, a déclaré avoir été tenu à l'écart de ce dossier. Jacques Chirac a dit qu'il refuserait de répondre à une convocation des juges, invoquant la Constitution.
Revenir en haut Aller en bas
http://fredhook.free.fr/
 
Affaire Clearstream
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» super affaire: suis trop contente !!!!
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» L'affaire Tomlinson met la police anglaise dans l'embarras
» fred Vargas, affaire Battisti
» Leçons , toujours des Leçons ... Lâche l'affaire || Logan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RouenForum.com, le forum de toute l'agglo rouennaise! :: Discussions générales :: Discussions générales-
Sauter vers: