RouenForum.com, le forum de toute l'agglo rouennaise!


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Pour avoir accès à tous les sujets, votre inscription est nécessaire, cliquez ICI


Partagez | 
 

 Mobiles et baladeurs ne seraient pas à l'abri des virus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FredHook
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4779
Age : 58
Ville : Sotteville lès Rouen (76) France
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Mobiles et baladeurs ne seraient pas à l'abri des virus   Mer 21 Nov - 21:21

Mobiles et baladeurs ne seraient pas à l'abri des virus

PARIS - Les téléphones mobiles, les consoles de jeux vidéo et les baladeurs multimédia seront, au même titre que les PC, la cible des pirates informatiques dans la prochaine décennie, a déclaré à Reuters Eugene Kaspersky, P-DG du groupe éponyme.

Le fondateur de l'éditeur russe, spécialiste en sécurité informatique, estime que les entreprises tout comme les particuliers devront désormais faire face aux mêmes attaques que sur PC avec l'arrivée sur le marché de véritables systèmes d'exploitation pour mobiles comme l'Android, annoncé en début de mois par Google, ou l'iPhone d'Apple.

"Jusqu'ici l'essentiel des attaques sur mobile se faisait lors de l'échange de SMS ou de fichiers, ainsi que par le biais du spam", a-t-il dit dans une interview accordée en marge du salon InfoSecurity.

"Avec les mobiles qui permettent de télécharger des programmes, les appareils ne sont plus à l'abri d'un 'malware'", a-t-il ajouté, faisant référence aux logiciels malveillants développés dans le but de nuire et aux messages non désirés envoyés par SMS.

Selon lui, le système d'exploitation utilisé par Apple dans l'iPhone ne constitue pas un secret pour les développeurs de logiciels malveillants puisqu'il s'appuie sur Darwin et FreeBSD, deux dérivés du monde Unix, présents sur PC depuis de nombreuses années.

"Même s'il n'y a pas encore eu de virus sur l'iPhone, techniquement cela ne pose aucune difficulté. On peut même développer un virus à partir de l'iPhone sans se servir d'un ordinateur", a t-il indiqué, estimant qu'avec le développement du marché des smartphones (mobiles multimédia), il y aura autant de chevaux de Troie sur mobile dans les dix prochaines années que sur PC aujourd'hui.

Selon Eugene Kaspersky, 1,2 million de "troyens" (chevaux de Troie) ont déjà été recensés en 2007 sur PC dans le monde, soit deux fois plus qu'en 2006 et presque huit fois plus qu'en 2005.

DEUX MILLIARDS D'EUROS DE PROFITS

D'après Kaspersky, la cybercriminalité se développe d'autant plus facilement qu'elle est rentable (elle représenterait pour les groupes criminels quelque 2 milliards d'euros de profits annuels) et facile à mettre en oeuvre (attaque à partir de serveurs distants non identifiables).

Malgré la courbe exponentielle de troyens, Kaspersky estime que les chiffres sont sans doute minorés en raison de l'omerta des entreprises ayant fait l'objet d'une attaque.

"Seules quelques affaires ont été dévoilées, comme la banque suédoise Nordea ou la filiale londonienne de la banque Sumitomo, qui ont fait l'objet d'une intrusion en ligne avec vol de plusieurs millions d'euros", a-t-il expliqué.

Un troyen est un logiciel conçu pour exécuter des actions nuisibles comme le détournement, la diffusion ou la destruction d'informations confidentielles.

Les attaques par déni de service distribué, qui consistent à submerger un ordinateur de trafic inutile, sont également très répandues, a expliqué l'éditeur russe en évoquant le cas des auteurs d'une attaque contre des bookmakers britanniques en ligne remontant à 2004 et qui sont toujours recherchés.

D'après Eugene Kaspersky, si les attaques sur mobiles sont restées jusqu'ici confidentielles, c'est en raison de la pauvreté des services proposés sur les plates-formes mobiles comme l'accès à ses comptes bancaires ou aux sites marchands.

"Quand les banques en Chine ou en Amérique latine introduiront des services sur mobile, cela changera tout", a-t-il déclaré, estimant que la Chine et le Brésil fournissent de gros contingents de pirates informatiques.

Les jeux en ligne multi-joueurs, où les utilisateurs peuvent acheter des armes ou débloquer des parties, doivent déjà faire face à des attaques de type "phishing" (usurpation d'identité d'un utilisateur, après lui avoir dérobé mots de passe, identifiants de carte de crédit et autres informations).

Pour lutter contre cette cybercriminalité, Eugene Kaspersky prône un Interpol de l'internet qui permettrait à tous les acteurs de l'industrie d'associer leurs services, afin d'accroître la réactivité face aux attaques.

"Il faudrait une carte d'identité de l'internet qui permettrait de remonter jusqu'à l'auteur d'un programme à partir du code source", explique-t-il, estimant que l'internet actuel est comme une route où les usagers roulent sans permis de conduire, sans radar et sans policier.

Pour freiner la propagation virale, celui qui a découvert en 1989 "Cascade", l'un des premiers codes malicieux informatiques, estime également qu'il faut trouver un meilleur compromis entre flexibilité et sécurité.

"Le système d'exploitation BREW utilisé au Japon est l'un des plus sûrs au monde car il oblige les développeurs à signer leurs applications, rendant le développement des programmes difficile, long et coûteux", a-t-il fait valoir. "Ce n'est pas très flexible, mais c'est fiable", a-t-il ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
http://fredhook.free.fr/
 
Mobiles et baladeurs ne seraient pas à l'abri des virus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseil pour les petites paupiéres mobiles
» A l'abri de rien/ Olivier Adam
» Pétitions contre les radars mobiles embarqués
» IMPLANTATION DES UNITES DE FORCES MOBILES
» Calculer les dates de Pâques et fêtes mobiles depuis la nuit des temps -Chronos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RouenForum.com, le forum de toute l'agglo rouennaise! :: Discussions générales :: Nouvelles technologies :: Autres technologies-
Sauter vers: